Interview : M. Franck LOPEZ nouvel expert membre “J’ai l’intime conviction que l’heure n’est plus à la compétition mais à la coopération et ce, particulièrement dans des domaines comme ceux de l’expertises”

  • Bonjour, est-ce que vous pourriez vous présenter et nous décrire votre parcours ?

Bonjour, Franck LOPEZ, marié, père de famille, Président du Cabinet Alpha Expertises. Le bâtiment et la construction sont une longue tradition familiale car je suis la 3ème génération de maçon et à ce titre, je voudrais rendre hommage à mon père qui m’a tant apporté et m’a inscrit dans cette voie. J’ai d’ailleurs 25 ans d’expérience dans le bâtiment en étant à mon compte puis en ayant des entreprises dans la maçonnerie avant d’être constructeur de maisons individuelles. J’ai finalement souhaité endosser la cape de l’expert pour faire valoir le droit de la construction et ses normes afin de venir en aide aux mandants.

  • Quels sont les faits marquants de votre carrière, quelles missions vous ont marquées ?

A la fois toutes et aucunes car il n’y a pas de mission supérieure à l’autre et j’essaie d’apporter mon soutien de la même manière à tous mes mandants. Ces derniers sont souvent confrontés à des situations difficiles et ont besoin de conseils et d’ accompagnement. Il s’agit toujours, à travers la technicité, d’une histoire humaine.

 

  • Pouvez-vous nous parler de votre cabinet d’expertise ?

Nous sommes un Cabinet national qui œuvre auprès des particuliers et professionnels pour des expertises unilatérales et contradictoires dans les domaines du bâtiment et de la construction. Nous profitons des opportunités offertes par les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication pour amener une qualité de service et une fluidité nouvelles face à des situations qui ont souvent un caractère d’urgence. Nous mettons également un point d’honneur à inclure les Objectifs de Développement Durable dans notre approche métier et notamment en ayant une approche éco-responsable dans nos préconisations et dans la sélection des entreprises que nous opérons pour des suivis de chantiers.

 

  • M. Jacques VIALAT Président de l’OMEI (au centre) accompagné de M. Franck LOPEZ, Président d’Alpha Expertises (à gauche) et de M. Pierre COMPAS, Directeur du développement (à droite).

    Quelle image avez-vous de l’OMEI ? Sur le long terme, comment pensez-vous que l’Ordre peut s’intégrer au niveau des structures décisionnelles et avoir un impact auprès des donneurs d’ordre ?

Je conçois l’OMEI comme un relais mondial et indépendant des différents domaines de l’expertise qui a vocation à apporter un haut niveau de savoir-faire technique pour répondre concrètement à des problématiques dont les enjeux sont supranationaux par nature – soit qu’ils engagent de fait des populations de différents pays, soit qu’ils aient une portée internationale. Je ne me permettrai pas de commentaire concernant le long terme bien qu’en tant qu’humaniste, je ne peux qu’espérer qu’il se développe grâce au soutien conjugué des Nations -Unies et de ses membres tout en préservant son indépendance, seule gage de sa valeur intrinsèque.

 

  • Quelle est votre définition d’un expert et que pensez-vous qu’il puisse apporter pour répondre aux nouveaux défis mondiaux ?

Être expert est avant tout une charge, il s’agit d’être à la hauteur de son titre et dans ce but, il a de nombreux devoirs. Il doit être à la fois
indépendant, neutre, humaniste, au fait de l’actualité et des enjeux mondiaux pour être prêt à apporter des réponses qui font sens et créent de la valeur. Aussi, l’expert doit être attentif aux faits et il est donc perpétuellement en quête d’une vérité qu’il tente de faire émerger grâce à ses investigations et en prenant compte de toutes les parties.

 

  • Avez-vous pu suivre nos dernières actualités sur le site de l’Ordre et les réseaux sociaux ?

Oui, j’ai d’ailleurs noté que l’OMEI développe un écosystème permettant de mettre en commun le travail des experts et ainsi de créer des
synergies. Je trouve que la valeur qui peut en résulter sera certainement supérieure à la somme des parties et j’apprécie particulièrement
m’inscrire dans ce cadre collaboratif car j’ai l’intime conviction que l’heure n’est plus à la compétition mais à la coopération et ce,
particulièrement dans des domaines comme ceux de l’expertises. C’est donc à nous, grâce à l’Ordre, de créer cette richesse commune qui fera notre force.

  • Souhaitez-vous contribuer au développement de l’Ordre, si oui, de quelles façons ?

Je souhaiterais apporter mon humble contribution en participant au développement de l’Ordre au travers des missions qui me seront confiées mais également en formant par le biais de structures dédiées, la nouvelle génération. En effet, compte tenu des enjeux mondiaux, ils auront de nombreux défis à relever et j’espère que mon expérience pourra les enrichir et les aider dans leurs parcours.

 

Entretien réalisé par :

Narimane BENKHEROUROU

Responsable communication & marketing OMEI

Contact : communication.omei@ordre-experts-internationaux.com

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela.